vous êtes ici :

UNE HISTOIRE

En mars 2000, la commission départementale Handiscol, coprésidée par l’Inspecteur d’Académie et le Directeur Départemental de l’Action Sanitaire et Sociale, confie aux Associations la mission d’accompagnement des enfants en intégration individuelle à l’école ; à charge à l’Education Nationale d’accompagner les enfants en Intégration Collective.

Quelques Associations se réunissent autour de Madame LOPPIN et d’autres personnes physiques pour former en janvier 2001 le Collectif CAP Intégration dont le but est

  • la mise en œuvre et la gestion de tous les moyens matériels et humains concourant à l’intégration individuelle ou collective des mineurs, majeurs, élèves, apprentis ou étudiants désavantagés par un handicap ou une maladie, dans les lieux ordinaires d’éducation scolaire, d’accueil et de loisirs. Le handicap ou la maladie doivent être reconnus par une commission spéciale agréée par l’état.
     
  • L’Association est membre de la F.N.A.S.E.P.H. (Fédération Nationale pour l’Accompagnement des élèves Présentant un Handicap) ; à ce titre elle est signataire de la Charte F.N.A.S.EP.H . (…) -Article 3 des statuts-

Aidé par l’Association Iris initiatives et notamment par Monsieur FESSARD, chargé d’aider les Associations dans différents départements à mettre en place des services d’Auxiliaires d’Intégration, CAP Intégration a signé en juillet 2001 une convention avec l’Inspecteur d’Académie, lui permettant d’œuvrer au sein des établissement scolaires de la Marne pour l’accompagnement individuel d’enfants en situation de handicap. Deux mois plus tard, en Septembre 2001, CAP Intégration signe une convention avec le Préfet, autorisant l’Association à bénéficier du dispositif emploi jeune avec une possibilité d’embaucher 15 personnes.

En Novembre 2001, le service s’ouvre avec l’embauche d’une coordinatrice puis de 4 auxiliaires en décembre 2001 suivies de 6 en janvier 2002 et de 5 en septembre 2002 ; elles accompagneront durant l’année scolaire 2002-2003 38 enfants.

Après une réflexion sur l’Intégration en dehors du temps scolaire, Le premier trimestre 2004 voit le service s’agrandir avec 6 nouvelles auxiliaires (les derniers emplois jeunes).

De 2004 à 2006, l’Association, soucieuse de pérenniser son service dans le cadre médico social, travaille sur le dossier de présentation du Projet pour le soumettre en décembre 2006 à l’avis du CROSMS.

Le CROSMS ayant donné un avis défavorable, Le 17 février 2007 Monsieur le Préfet de la Marne par un arrêté Préfectoral met le service en situation expérimentale pour une durée de deux ans. L’Association CAP Intégration Marne entre dans une démarche de reconnaissance d’un « Service d’Aide à la Vie Sociale pour enfant » appellation qui n’existe pas encore en France.